Pourquoi les entreprises devraient s'efforcer d'être les dépositaires des données, et non les propriétaires, et les mesures qu'elles peuvent prendre pour y parvenir. 

Une image de , Actualités, Pourquoi les entreprises devraient s'efforcer d'être les dépositaires des données, et non les propriétaires, et les mesures qu'elles peuvent prendre pour y parvenir.

Il y a peu de doute que les données sont un bien extrêmement précieux pour les entreprises et peut-être le bien le plus précieux sur le marché actuel. En effet, certaines des plus grandes entreprises du monde, comme Facebook et Google, sont bâties sur les milliards de dollars de bénéfices générés par la possession et la vente de ces données. 

Ce modèle a déteint sur les entreprises en contact direct avec les consommateurs et a créé une mentalité de propriété envers les données des clients - qu'il leur appartient en quelque sorte d'exploiter et d'exploiter. Cependant, c'est une mentalité dangereuse. Non seulement cela peut entraîner des problèmes de confidentialité, de sécurité et de conformité, mais surtout, cela érode la confiance des clients. Les consommateurs sont également de plus en plus conscients de la valeur de leurs données, et un marketing intrusif avec leurs données à la base soulèvera des soupçons quant à savoir si leurs données sont entre de bonnes mains. 

Changer les mentalités

Les entreprises doivent changer d'état d'esprit et s'éloigner de l'idée qu'elles sont les « propriétaires » des données de leurs clients. Au lieu de cela, ils doivent adopter l'approche d'être un dépositaire de données à la place. Non seulement cela, mais ils doivent faire sentir à leurs clients que leurs données sont également en sécurité et qu'elles ne seront utilisées que de la manière à laquelle ils ont explicitement consenti. 

Cela n'est réalisable qu'avec une stratégie de données complète en place. La stratégie de données est impérative pour démocratiser les données et créer une culture forte dans laquelle chaque employé considère les données comme un atout stratégique, mais aussi comme un atout qui doit être entretenu et manipulé de manière appropriée. Cela devient plus difficile à assurer sans stratégie en place. Les entreprises détiennent désormais une quantité écrasante de données sur leurs clients. Sans une bonne compréhension de l'endroit où ils se trouvent et de ce qu'ils peuvent en faire, il est beaucoup plus difficile d'assurer la confidentialité, la sécurité et la conformité. 

L'impact de la fragmentation des données

C'est parce que la prolifération des données est monnaie courante. Dans notre monde post-COVID, avec des initiatives de transformation numérique en plein essor, de nombreuses entreprises ont des données dispersées entre des systèmes sur site hérités et des environnements multi-cloud. Cela s'est traduit par le fait que seuls 38 % des répondants à une enquête récente étaient tout à fait d'accord pour dire qu'ils savaient où toutes leurs données clients sont stockées. Une telle fragmentation des données ne soulève pas seulement des problèmes de sécurité et de conformité, mais conduit également à une expérience client décousue. Sans profils clients individuels pour stocker toutes les données d'un client en un seul endroit, l'opportunité de vente incitative ou de vente croisée avec les données à la disposition d'une entreprise peut être manquée - ou pire, mal ciblée. Une fois de plus, cela laisse les clients s'interroger sur la sécurité de leurs données et provoque des frustrations dans l'expérience utilisateur. C'est pourquoi la conservation tactique et responsable des données clients est l'objectif et peut faire toute la différence entre une entreprise qui conserve sa réputation et son volume de ventes et qui perd la confiance et les affaires de ses clients. 

Soutenir une culture de conservation avec une solide stratégie de données

Pendant trop longtemps, la conformité a été considérée comme un centre de coûts incontournable plutôt que comme un générateur de valeur. Lorsque les organisations adoptent un état d'esprit de conservation, la conformité devient le résultat de bonnes pratiques en matière de données plutôt qu'une simple raison de le faire. Le développement d'un cadre clair sur la manière dont les données sont collectées, stockées et utilisées dans l'entreprise aidera les entreprises à exploiter les actifs de données, à atténuer les risques et à accroître la confiance des clients. 

Pour toute entreprise évaluant la préparation et la maturité de ses données, voici les considérations clés lors de l'élaboration d'une stratégie de données : 

1) Exposez votre vision et votre analyse de rentabilisation 

La vision définit l'objectif stratégique général pour l'élaboration d'une stratégie de données, tandis que l'analyse de rentabilisation articule l'opportunité commerciale spécifique. Un énoncé de vision doit être large, mais réalisable dans les 3 à 5 ans. Par exemple, « créer une meilleure expérience client en réduisant le temps nécessaire pour résoudre les problèmes, en fournissant des supports marketing pertinents et en protégeant les données clients sensibles » est une vision solide des données. L'analyse de rentabilisation doit également être exploitable, mais sera plus pragmatique et pratique, en spécifiant les personnes, les rôles, les technologies et les processus réels impliqués dans l'avancement de vos initiatives de données. 

2) Nommez des champions des données pour montrer la voie 

En reconnaissant que les clients sont toujours les propriétaires de leurs données personnelles, les organisations doivent protéger les données en s'assurant qu'elles ne peuvent être consultées que par les personnes autorisées et autorisées à le faire. Cela signifie définir des propriétaires et des processus clairs dans la stratégie de données qui encouragent l'utilisation des données sans les restreindre. Le rôle de directeur des données a évolué au cours des dernières années, passant d'un rôle axé sur le verrouillage et la sécurisation des données à un partenaire commercial qui gère les données d'une manière sûre, fiable et disponible pour l'entreprise pour stimuler l'innovation et la valeur. 

3) Cultiver une culture de garde 

Une bonne stratégie de données couvre l'ensemble de l'entreprise, en évitant les silos départementaux. Tout comme chaque entreprise a des objectifs différents pour ses initiatives de données, le cadre guidant la culture variera également. Cependant, avec une culture de conservation, l'utilisation appropriée des données est encouragée et des outils sont mis à disposition pour le faire d'une manière qui rassemble les équipes et les données afin de générer de la valeur pour le client et l'entreprise. 

Cela signifie s'éloigner d'être purement défensif, avec une approche consistant à verrouiller les données et à en restreindre l'accès, et à la place d'instiller des pratiques et de fournir des outils pour exploiter les données de manière plus collaborative. 

4) Choisissez la bonne technologie 

Il existe une myriade d'outils de données disponibles aujourd'hui. Lors de la sélection de la technologie qui soutiendra leur stratégie de données, les organisations doivent envisager des plates-formes qui leur permettent de rassembler les données et les équipes. En démocratisant l'utilisation des données de cette manière, les données sont présentées dans toute l'entreprise de manière sûre et fiable, les utilisateurs de différentes équipes visualisant les mêmes données mais avec un objectif différent en fonction de leur cas d'utilisation. Dans le contexte de gouvernance des données, « technologie » signifie avant tout automatisation. De nombreuses solutions et plateformes technologiques existent pour aider à automatiser différents aspects de la gouvernance des données, traditionnellement réalisés manuellement, et il est essentiel de trouver la bonne.

Par exemple, AI est capable d'identifier automatiquement les données client à risque, permettant à l'organisation de prendre des mesures et d'assurer un traitement approprié de ces informations et de rester fidèle à la notion de garde. Les initiatives de données étant en constante évolution, il est important de choisir une plate-forme qui offre de la valeur aujourd'hui, mais qui peut également s'adapter et évoluer à mesure que les exigences changent. Pour cette raison, concentrez-vous sur une plate-forme qui offre flexibilité et interopérabilité, et envisagez une technologie basée sur le cloud pour une évolutivité facile.

Assurez-vous également de placer l'automatisation intelligente au premier plan des considérations - cela vous aidera à démarrer rapidement sans efforts d'intégration personnalisés massifs et coûteux. L'importance d'une stratégie de données bien gérée et gérée ne saurait être surestimée lorsqu'il s'agit de gérer correctement les données des clients. En combinant les bonnes personnes, les bons processus et les bons outils, une entreprise - et plus encore, ses clients - peut être sûre que toutes les données qui alimentent ses initiatives sont fiables, de haute qualité, disponibles et accessibles uniquement à ceux qui en ont besoin. 

Une image de , Actualités, Pourquoi les entreprises devraient s'efforcer d'être les dépositaires des données, et non les propriétaires, et les mesures qu'elles peuvent prendre pour y parvenir.

Greg Hanson

Vice-président EMEA et LATAM, Informatica.

Le métaverse change le lieu de travail

Luc Conrad • 28 février 2022

Nous examinons les différentes façons dont le Metaverse changera le lieu de travail et le fonctionnement des entreprises, avec les commentaires de Phil Perry, responsable du Royaume-Uni et de l'Irlande chez Zoom et de James Morris-Manuel, MD EMEA chez Matterport.